Pixels Pirates

Si tu as la soif de l'or, tu passeras par dessus bord !


    TEST 3do (Advanced Donjons & Dragons) SLAYER (par grand barbare)

    Partagez
    avatar
    grand_barbare
    Pourfendeur de Kevins

    Messages : 8133
    Date d'inscription : 14/11/2008
    Localisation : en soute

    TEST 3do (Advanced Donjons & Dragons) SLAYER (par grand barbare)

    Message  grand_barbare le Lun 1 Déc - 7:28


    Année : 1995
    Développeur : Lion Entertainment
    Éditeur : SSI (Strategic Simulations)
    Nb joueurs : 1
    Sorti sur : 3DO


    INTRO:
    fanas de jeux de rôle papier et de jeux vidéos réjouissez-vous! vous allez pouvoir combiner les deux avec cet excellent jeu sorti sur 3DO qui marie habilement FPS et jeu de rôle dont les règles proviennent du célèbre Donjons et Dragons (plus précisément AD&D seconde édition).

    SCENARIO : (06/10)
    sorti en 1994 sur 3do, SLAYER est un jeu d'action/rpg a la 1ere personne ou FPS.
    un sorcier démoniaque, un héros, des monstres prêts a vous mettre en pièces...
    pas besoin de grand chose de plus pour prendre son pied finalement, c'est simple et efficace.


    REALISATION: (08/10)
    Dés le départ dans le menu des options on s'aperçoit que l'on peut régler l'affichage de deux manières : best graphics ou best speed.
    En best graphics la fenêtre d'affichage s'élargit , on voit plus loin mais le personnage a un peu plus de mal a tourner sur lui même.
    En best speed, le personnage répond mieux: le jeu est légèrement plus rapide mais un peu trop du coup et les mouvements se révèlent imprécis lors des combats.
    Personnellement je préfère le mode best graphics, car le jeu se révèle plus agréable a regarder et la légère difference de déplacement du personnage est infime.
    Les niveaux sont assez différents les uns des autres : murs en pierre, bois, mines, a noter que les sols et plafonds sont texturés, et tout ça sans faire (trop) ramer la 3do.


    GAMEPLAY: (07/10)
    il faut tout d'abord sélectionner son personnage au début du jeu: le choix tourne en gros autour de 10 personnages tout faits ou alors on peut créer soi même son héros: nain, humain, elfe etc...le tout basé sur les règles de donjons et dragons seconde édition.
    Il est donc possible de choisir soi-même de nombreux paramètres qui vont caractériser notre héros (sa race, son sexe, son orientation religieuse (démoniaque, ecclésiastique) etc...)
    les déplacements assez fluides dans l'ensemble (surtout en réglage best speed, le seul reproche vient des combats ou il ne sera pas évident de viser, particulièrement si vous avez un personnage muni d'un arc, ou un magicien lanceur de sorts et autres sortilèges dévastateurs.

    Avec une arme plus conventionnelle (hache, épée a deux main, gourdin ou autre arme bien virile), le problème est partiellement résolu puisque l'adversaire sera suffisamment prés pour que l'on ne puisse pas le louper.
    Le poids des armes est bien pris en compte (ainsi que la force du héros sélectionné) car après avoir mis un coup, votre personnage sera dans l'impossibilité de frapper a nouveau, le temps de récupérer des forces (après quelques secondes).
    Inutile donc de munir une femme elfe (qui n'a rien dans le gilet soit dit en passant) d'une épée a deux mains car elle mettra au moins 10 secondes a se remettre d'un coup porté sur un monstre qui aura le temps de frapper au moins 15 fois votre perso en panique qui n'aura de solution que de courir au travers des couloirs en couinant de peur.

    SON : (08/10)
    le son est assez bon dans l'ensemble, l'ambiance est assez oppressante par les cris des monstres alentours et les musiques dont certaines assez mélancoliques vous donnent une sensation d'isolement, d'autres dans l'esprit bien médiéval sont réussies également mais j'ai trouvé qu'elles étaient moins adaptées a ce jeu en particulier.


    DUREE DE VIE: (09/10)
    Il est déjà possible dés le départ de régler la difficulté, ce qui augmentera le nombre de niveaux (10 en facile et jusqu'à 25 en hard) ainsi que le nombre d'ennemis, la fréquence des pièges, des objets et des trésors.
    De plus on peut dire que la durée de vie est quasi infinie car les donjons, mêmes s'ils gardent le même design selon le niveau, sont totalement aléatoires car l'éditeur de niveau peut en créer jusqu'à 4 milliards de différents.


    CONCLUSION : (7,6/10)
    Un bon jeu pour les fans d'action/rpg a la 1ere personne dans l'univers D&D.
    Un peu vieilli graphiquement, certains monstres prêtent un peu a sourire (les hommes champignons avec leur chapeau/collerette géante par exemple) mais le challenge est assez intéressant en mode hard avec une gestion quasi stratégique des potions et des rations et une approche différente des ennemis selon le degré de difficulté (on sourit beaucoup moins au final quand on se prend une dérouillée par quelques gelées verdâtres au sol sur lesquelles on s'est précipité en pensant s'attaquer a une vulgaire gelée anglaise de petit dej')
    Un effort a été apporté sur les textures des sols et plafonds par rapport aux autres jeux du même style de cette console (principal défaut des autres titres)
    Une suite « deathkeep » est sortie un an après mais la mayonnaise ne prend plus, la difficulté est très mal dosée, dommage car le jeu était meilleur graphiquement mais plus d'un joueur s'est découragé par son extrême difficulté.

    TIPS GRATUITS DE GRAND BARBARE:
    Invincibilité :
    Appuyer sur le bouton P pendant le jeu.
    Maintenir les boutons R et L et faire A, B, A, C, A, B, un son « magique » se fait entendre si la manipulation est réussie !

    VIDEO DU JEU: